Un jour, j’ai regardé (et beaucoup critiqué) l’élection Miss France

C’est vraiment pas cool mais dès que retentit la musique du Téléthon, c’est la joie dans mon cœur : « C’est bientôt Miss France !!! 😀  » La faute à ces salauds de TF1 qui s’assurent chaque année d’avoir une audience record. Miss France, je crois que c’est mon plus vieux souvenir télévisé. Une tradition avec critiques et pronostics à tout va.

miss-nord-pas-de-calais-france

Cette élection, c’est le seul moment de l’année où tu te permets de trouver « HORRIIIIBLES » des filles que franchement, tu trouverais mignonnes si tu les croisais dans la rue. Tout est permis : « trop maigre », « trop grosse », « t’as vu son nez ? », « beuuuuuurk, va te coucher, Miss Biiiip ! »

Il y a tellement de choses à critiquer que c’est dur de tout faire ! Mais on a l’entraînement, on se rassemble et on juge tout sans indulgence aucune : le physique évidemment, les vêtements, les chorés, la musique, les accents, le jury, le discours, les cadeaux (ça vous dit quelque chose vous, une salle de bain en cadeau pour la gagnante ?)… il y a tellement de matière qu’on devrait enregistrer l’émission et la regarder au ralenti.

Les accessoires nécessaires au bon déroulé de la soirée : un carnet, un stylo et un greffier (en général, moi). Le concours se déroule à coups de « Mets-moi Miss Bidule », « Oh oui, mets-la moi aussi », « Enlève-moi Miss Machin », « Remets-moi Miss Bidule », etc.

Cette année, une amie retardataire a choisi pile poil le moment où les 12 premières Miss sont sélectionnées pour (vouloir) faire son entrée. Un moment où l’ambiance est folle dans l’appartement. Les résultats du Loto, quoi. « Je l’avais, Miss Machin ! » « Wooo j’en avais 5/12, et toi ? » Bref, la pauvre a dû patienter devant la porte puisqu’on ne l’entendait pas. Mauvais timing, ne jamais interrompre une annonce de résultats !

Tous les ans, j’ai évidemment envie d’avoir une préférence pour « MA » Miss. Oui parce que chacun a « SA » Miss. C’est parfois difficile de savoir de laquelle il s’agit tant le découpage change vite. Ma Miss Berry a été supprimée, maintenant « j’ai » Miss Centre. On ne peut pas s’empêcher d’être plus indulgent avec SA Miss. Cette année, alors qu’on avait tous éjecté direct Miss Bretagne, Monsieur a voulu la présélectionner. J’aurais bien voulu être indulgente avec la mienne, mais sa passion des insectes et ses yeux stroboscopiques m’ont provoqué une crise d’épilepsie. Éjectée !

Au final, les mecs ont succombé à la pulpeuse Miss Côte d’Azur, tandis que les filles ont été plus pertinentes dans leurs pronostics : hésitations entre Tahiti et Nord-Pas de Calais. Pas mal ! Quant au premier pronostic de la soirée « Cette année, ce sera une blonde », annoncé par Miss B, il a été pleinement vérifié.

Cette année, comme l’année dernière, on a quand même réussi à élire Miss moche. Rires gras dès que la pauvre pointait son nez. Oui on est d’une terrible cruauté. Mais c’est juste pour Miss France, hein. Après on redevient « normaux ». Enfin d’habitude. Parce que d’habitude, l’émotion m’émeut. C’est ridicule mais dès que la gagnante est couronnée, que son visage commence à se tortiller, que je la vois retenir ses larmes : hop ma gorge se serre et c’est chez moi que ça coule. Je résiste vaguement et immanquablement je chouine. Et bien la nouveauté de l’année, c’est que je n’ai même pas pleuré ! 😀

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s