Un jour, j’ai passé un vendredi APRES-MIDI chez Ikea

Objectivement je ne pensais pas qu’il puisse y avoir pire que le dimanche après-midi pluvieux… et bien finalement, semaine ou week-end, les deux se valent ! Que peut-il bien y avoir de plus énervant que d’attendre dans un magasin blindé de monde ? => ATTENDRE DANS UN MAGASIN VIDE !!!

Ikea a bien compris comment faire des économies : moins de clients = moins de vendeurs. C’est pas bête. Sauf  qu’ils abusent quand même un poil : le vendredi à 14h, l’espace vente d’Ikea Thiais compte… 2 vendeurs pour tout un étage ! Ajoutez à ça une gentille vendeuse qui a du mal avec la nouvelle version du logiciel, qui tente désespérément de joindre des collègues tous partis en pause déj, qui s’excuse, recommence, rappelle, recommence, n’arrive pas à compter la livraison + le montage de plusieurs meubles différents, s’excuse, recommence… ça nous fait un total 40 minutes d’attente par personne devant vous… quand arrive votre tour, non seulement vous ne vous souvenez plus du nom suédois de votre article, mais en plus vous vous dites sérieusement qu’un carton, c’est pas si mal comme table de nuit.

ikea

Cathy, je compatis.

Ce n’est que l’étape 1, car ensuite vous découvrez que vous allez devoir récupérer votre marchandise au « dépôt », situé 1 km plus loin. Vous peinez à trouver l’entrée de l’entrepôt. Vous arrivez et vous cherchez votre numéro de commande sur l’écran. Vous ne le voyez évidemment pas. Vous patientez gentiment (si on veut). Vous regardez dix fois votre numéro 05 1329, constatez que les 05 150, puis 160 passent, eux. Vous trouvez ça injuste. Vous achetez un Lion peanuts parce qu’il est 15h30 et qu’il fait faim. Vous remarquez l’ordinateur Ikéa « déposez vos remarques ». Vous vous lâchez. Vous tournez en rond en pestant. Vous allez finalement demander si c’est « normal qu’il n’y ait aucune logique dans l’ordre de traitement des commandes ? » Le monsieur regarde votre papier, va faire un tour et revient avec votre commande QUI ÉTAIT PRÊTE DEPUIS LE DÉBUT et qu’il a oublié d’entrer dans le logiciel. Excuses. Gros trou dans votre carton. Bien sûr. Ouverture. Vérification. Etat OK. Ouf !

Retour voiture. Chargement un peu difficile car bizarrement un fauteuil de 5 kg pèse au moins 40 kilos quand il est encartonné. Un mec surgit de nulle part et se précipite pour vous aider. Vous le remerciez chaleureusement. Il vous réclame de l’argent. Vous l’envoyer balader. Vous clopinez jusqu’à votre voiture. Mais pourquoi vous clopinez ? Ah ! Parce que la lanière de votre sandale s’est décollée.

Vous avez l’impression d’avoir vécu un après-midi à la manière de quelqu’un dont vous êtes fan de la connerie. Laure D, si tu m’entends… 😀 Voilà, c’était le prix à payer pour trôner en ce moment-même sur votre fauteuil de ministre. Welcome, Malcolm !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s