Un jour, j’ai assisté à un défilé Issey Miyake…

unjourje.blogspot.fr/2014/07/un-jour-jai-assiste-un-defile-issey.html

Un vendredi, place des Vosges. Je ne suis pas en encore en retard, pas du tout en avance, je hâte le pas pour arriver dans les temps et rejoins une file d’attente devant les bureaux de la marque. C’est là que se déroulent les défilés hommes, les femmes ayant droit à un meilleur traitement.

Certains invités se faufilent dans la file et entrent sans patienter, je les trouve bien malins. Je tente ma chance et découvre immédiatement le mot « standing ». Je suis invitée certes, mais pas en première catégorie. OK ! La suite s’avère beaucoup plus rigolote. Maintenant que j’ai compris le fonctionnement, je peux observer la faune tranquillement. Un bien joli spectacle. Il y a ceux pour qui c’est la sortie de l’année. Ils ont mis le paquet niveau look. Le genre de gens qu’on ne croise jamais nulle part : où vivent-ils le reste du temps ? Habillés comment ? Il y a ceux qui se la racontent grave, qui fendent la foule de leur démarche chaloupée et (héhé) se font refouler à l’entrée : bah ouais, t’es « en standing », merc. Il y a aussi des gens normaux, respectueux, qui semblent gênés d’être des invités de première catégorie et pour qui passer devant tout le monde est dérangeant.

Trente minutes de retard réglementaires et nous pouvons entrer. De l’eau de coco est en vente… ou en don ? L’ambiguïté freine mon envie de tester. La salle est assez petite. Le spectacle commence avec la découverte du stand photo : une bonne trentaine de photographes entassés les uns à côté / par dessus les autres. C’est assez fascinant. Plus tard je découvrirai que les cliquetis de leurs déclencheurs se mélangeront subtilement à la musique d’accompagnement du défilé. Une curiosité locale. Je me faufile derrière les rangées de places assises. Il y a beaucoup de jeunes japonais identifiés « staff » qui sont installés  en fond de côté. Aucune autre possibilité pour moi que de me caler devant eux. Ce n’est pas mon genre mais je suis pourtant un peu embarrassée, ils doivent penser que je ne suis pas respectueuse, comme tous les français. Je n’aime pas l’idée.

Je découvre le résumé d’inspiration de la collection, je l’ai mis en page mais j’avoue que je ne l’ai même pas lu. L’espionnage d’une conversation après le défilé m’éclairera davantage sur la volonté de l’artiste que cet english blablabla.

Dix minutes plus tard, ça y est. C’est parti pour dix minutes de folie. Tout va vite. De très jeunes hommes-enfants, affublés de shorts et foulards fruités enchaînent les aller-retour, pas trop boudeurs. Ils sont tous différents et en même temps ils se ressemblent beaucoup. Ils ont les cheveux gélifiés, remontés avec un serre-tête zigzag so 2000. Je crois en reconnaître quelques-uns, je me dis qu’ils présentent chacun deux tenues.  Je rigole bien en pensant que c’est fou comme ces vêtements sont importables dans la vraie vie. Je préfère me concentrer sur les mannequins et leur public, c’est là qu’est le spectacle, personne n’a rien compris. Il faudra que j’assiste à un défilé femmes pour comparer mais ces gars-là ne font fantasmer personne, c’est sûr. ils ont encore un filet de lait au bord de la moustache, pardon du duvet.

Le défilé se termine, il aura duré dix minutes. Les « sitting » ne sont pas repartis avec le document de synthèse, si parfaitement mis en page. Ils ont également laissé le petit carré de gel bleu, qu’il faut puncher pour se rafraîchir. Je teste et approuve, ricane encore un peu en voyant les prépubères, en vêtements passe-partout, être libérés. Je salue mon hôte et déguerpis dans la chaleur de ces 11 heures du matin.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Mode. Bookmarquez ce permalien.

Une réflexion sur “Un jour, j’ai assisté à un défilé Issey Miyake…

  1. Pingback: Un jour, j’ai assisté à un défilé Issey Miyake Femme ! |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s