Un jour, j’ai eu une commande de 5000 cocardes…

Il était une fois une fille à qui on offrit une machine à badges. Joyeuse, elle s’amusa beaucoup à créer des modèles pour elle et ses ami(e)s. Puis elle « inventa » la « cocarde ». SA cocarde, badge entourée de tissu enrubanné. Elle en décerna quelques-unes. Devant leur succès, elle ouvrit une boutique en ligne et commença à les vendre. On lui en acheta une, deux, cinquante. De plus en plus. De plus en plus vite. La cocarde devint son produit phare.

country

Lire la suite

Publicités

Un jour, j’ai vu un spectacle de danse « contemporaine »

spectacle-danse-critique-contemporaine

26 mars 2015. 18e Biennale de danse du Val-de-Marne. Ma copine Doris travaille dans le milieu, même qu’elle organise événement. En grande spécialiste de la danse qu’elle est, je lui fais pleine confiance pour choisir pour moi le meilleur des spectacles. « The dog days are over » du néerlandais Jan Martens. Connais pas. Elle est sûre d’elle, « c’est sûûûuuuur que ce sera bien », elle me dit. Je ne regarde même pas de quoi il s’agit. Je m’abandonne ! Peut-être pas la meilleure idée de l’année… Lire la suite

Un jour, j’ai commencé une collection de carnets

C’était en 2002. Je venais d’emménager à Lille. Je ne savais pas que j’allais développer une addiction quand j’ai commencé celui des « j’aime / j’aime pas ». Depuis je suis devenu accro. J’aime les motifs, les textures, les tailles différentes, les collections. Ensemble ils sont mignons. Je me réfrène mais j’en ai beaucoup. Avec chacun son « utilité ». Si on peut dire. C’est comme si je pressentais qu’un jour j’allais perdre la mémoire. Et qu’en prévision je consignais tout. (J’espère pas.)

collection-carnets

Lire la suite

Un jour, j’ai cuisiné le « pâté aux poumtèles » de « la Marie »

recette-pate-poumteles-marie2

« Poumtèles », comprenez « pommes de terre » en berrichon ancien. Enfin dit par les anciens anciens, c’est-à-dire pas plus grand grand monde. Le pâté aux patates, c’est le plat d’hiver par excellence. Imagine deux pâtes feuilletées, une dessus, une dessous, avec à l’intérieur des pommes de terre coupées en plaques fines genre gratin dauphinois. Quand c’est cuit on ajoute un peu de crème fraîche parce que bon, c’est un peu trop léger. Bref c’est un bon plat d’hiver. Un plat qui réchaufferait un mort.

Lire la suite

Un jour, j’ai fait la pire rentrée de ma vie…

charlie

Un jour, j’ai fait ma rentrée 2015. Écouté France Inter. Le flash info. La stupeur. Le retour aux programmes « normaux ». Les infos. Des morts. 11 morts. 12 morts. L’écœurement. Les noms. La mutation de Facebook. Les carrés « Je suis Charlie ». La solidarité. Le symbole. Mon ancien quartier. L’émotion. Des messages de « bonne année ». Les noms encore. Les larmes toujours. La radio. Les témoignages. Des posts sur les soldes. La télé. Le vide. L’horreur. Le blocage. Des posts de photos de ski. Les larmes. L’incompréhension. Les raccourcis. France Inter. Philippe Val. La colère. La recherche du sommeil. La gueule de bois. LE DEUIL.

Un jour, j’ai assisté à une soutenance de thèse

photo

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en me rendant ce 13 décembre à l’École normale supérieure, boulevard Jourdan. Je savais juste que ça allait parler militaires, préparation au combat et sociologie. Et que ça allait durer plus longtemps que Titanic. QUATRE HEURES. J’avais prévu des distractions « au cas où ». À peu près les mêmes que pour mon premier Fest noz. Un casque, un magazine et un téléphone avec de la batterie.

Lire la suite